Qu’est-ce qu’un hologramme ?

hologramme

Un hologramme est essentiellement une représentation d’une image contenant des informations tridimensionnelles. Au cinéma, il semble flotter dans les airs. Le processus original est très compliqué, et les salles de cinéma sont encore de la science-fiction. Cependant, il existe aujourd’hui une technologie dite de simulation holographique qui permet de reproduire cet effet sans produire un véritable hologramme. 

Un peu d’histoire

L’étymologie du mot hologramme vient des mots grecs « holos » (complet) et « graphein » (écrit). Le concept de l’hologramme remonte aux années 1950. Il a été proposé par le Hongrois Dennis Gabor sur la base des travaux antérieurs d’autres chercheurs, mais le premier à penser à cette idée était le romancier Jules Verne dans son travail. « Le château des Carpates en 1892. L’émergence de la technologie laser en 1961 a permis l’avancement de la recherche dans ce domaine. Dennis Gabor a remporté le prix Nobel de physique en 1971 pour ses travaux.

Cependant, le premier hologramme multicolore vraiment stable a été fabriqué au Japon en 2011. Il utilise des plasmas sous lumière blanc ordinaire, une méthode découverte à la fin des années 1990, mais il pousse sur une surface spécifique et ne “flotte pas dans l’air”. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site hologramme.org.

Comment est fait l’hologramme ?

Cela se fait en utilisant un miroir pour diviser le faisceau laser en deux faisceaux. Le premier faisceau frappera directement la plaque photosensible et enregistrera l’onde de référence. Le deuxième rayon rencontrera l’objet à holographique avant d’être réfléchi sur la même planche. L’interférence entre les deux ondes va reconstituer le volume du film.

Comme en photographie, il est nécessaire de développer la plaque d’impression ainsi obtenue. En l’irradiant avec le même laser, l’image sortira de la plaque en 3D grâce à la diffraction de la lumière. Ensuite, vous pouvez faire pivoter l’hologramme comme si l’objet existait. La quantité de lumière réfléchie par chaque partie de la copie est exactement la même que l’original illuminé par le laser. Le résultat du bluff.

Plusieurs médias utilisés pour diffuser des hologrammes

De nos jours, de nombreuses entreprises inventent de nouveaux supports, généralement provenant du fantôme de Pepper, pour monter ce mirage holographique. Différentes techniques sont utilisées :

Pepper’s Ghost — largement utilisé dans l’art du paysage, Pepper’s Ghost est une technologie qui crée l’effet d’optique et de suppression d’objets. Cette méthode a été inventée pour les théâtres au milieu du XIXe siècle dans le but de faire apparaître des fantômes sur surplace de manière réel. Cette méthode utilise deux parties : l’une est visible pour l’observateur et l’autre est cachée (appelée la “chambre bleue”). Une fenêtre invisible à 45° sépare les deux. En projetant une lumière suffisamment forte sur l’objet, un reflet clair se forme devant le public, donnant une impression surnaturelle. Depuis lors, la technologie a été largement utilisée dans l’industrie du divertissement.

Vitrine holographique — une version miniaturisée de la vitrine holographique Pepper’s Ghost pouvant afficher des modèles 3 D. Ils sont disponibles dans une variété de tailles et peuvent être interagis via un contrôleur ou un smartphone. Ils donnent l’impression d’un volume 3D flottant dans l’air dans la vitrine.

Pyramide holographique — il s’agit d’un système plutôt similaire à une vitrine de magasin. La différence est principalement due au fait que les quatre côtés de la pyramide permettent déboucher sur l’objet à un angle de 360°. Ils peuvent également être contrôlés à distance à l’aide d’un contrôleur ou d’un téléphone intelligent. Le système peut également être utilisé dans des versions miniaturisées de téléphones intelligents. Pour un certain nombre d’euros ou de construire de manière traditionnelle, le système peut être démontré à tout moment, n’importe où.

Hypervsn : développé par Kino-Mo depuis 2012, l’appareil Hypervsn est un appareil de projection holographique qui diffuse des flux vidéo à travers des diodes électroluminescentes (LED) situées sur quatre rayons lumineux. La vitesse de rotation de la lumière donne l’impression qu’un objet 3D flotte dans l’air sans aucun support apparent. En outre, ces appareils ont la faculté d’être connectés les uns aux autres, élargissant ainsi la zone de projection. De grandes entreprises ont déjà utilisé ce support, comme la campagne d’affichage de Renault en gare.

Il existe plusieurs appareils similaires et peu coûteux, mais ils sont de bonne facture.

Il existe d’autres objets de projection holographique qui prennent des formes différentes, mais sont moins répandus. Certains appareils peuvent même effectuer des mesures basées sur des commandes très précises, comme la réception d’Hologrammes que l’on peut trouver dans certains aéroports.

L’avenir de l’holographique

Par conséquent, l’avenir des holographies et des hologrammes reste à écrire, car bien qu’il existe diverses technologies qui vous permettent de l’aborder avec une illusion quasi parfaite, le véritable hologramme flotte dans les airs, ce qui vous permet d’avoir un réel temps de conversation avec quelqu’un à des milliers de kilomètres, vous ne l’avez pas encore atteint. La plus grande prouesse technique à accomplir est d’essayer de projeter des images sans support. L’holographie laser à ionisation d’air est l’une des perspectives les plus prometteuses, mais vous n’en êtes encore qu’aux premiers stades. Par conséquent, en attendant le véritable hologramme de demain, la technologie de simulation holographique peut vous fournir des rendus étonnants, qui peuvent être appliqués à de nombreuses activités, telles que le marketing, le divertissement et même le design.

Alors l’hologramme est sur le point de vous envahir ! Toujours plus de marques demandent un tel soutien pour marquer les esprits et offrir des expériences supplémentaires. Il existe une réelle demande d’hologrammes dans de nombreuses industries ; ces dispositifs sont désormais miniaturisés, ce qui permet de les intégrer très facilement sur des espaces confinés. L’extension des médias et la baisse des prix indiquent que chaque fois plus de sociétés pourront les utiliser. À terme, on peut imaginer que les projecteurs holographiques remplaceront les supports d’affichage traditionnels, car ils sont moins chers et peuvent attirer le public. En effet, le marketing expérientiel est désormais au centre de la stratégie de communication événementielle et l’hologramme s’intègre parfaitement dans ce processus.

Organisation de repas et de soirées : opter pour une tente berbère
Organiser une animation originale en entreprise